jeudi 29 octobre 2015

Concours Maroon 5 : Gagnez 5 exemplaires du best of !




De retour avec un best of, Maroon 5 te propose de redécouvrir ses plus grands succès. Entre "This Love", qui a propulsé le groupe sur le devant de la scène internationale, ou encore les plus récents "Animals" et "Sugar", la bande d'Adam Levine a enregistré plus d'un tube. En attendant de pouvoir les revoir sur scène en France, saute sur l'occasion de tenter de remporter cette collections de singles imparables.

On te propose, en partenariat avec Polydor, de remporter cinq best of. Pour tenter ta chance, il te suffit de liker notre page Facebook (https://www.facebook.com/rocknliveblog) et de répondre à la question suivante : "Dans quel film musical a récent joué Adam Levine ?".

Envoie ta réponse et tes coordonnées (nom, prénom, mail et adresse) à : contact.rocknlive@gmail.com

Bonne chance ! Le concours est ouvert jusqu'au 26 novembre pour les personnes résidant en France métropolitaine.

Boom ! Revoilà, les cousins québécois ! (Simple Plan - 03/09/15 – Trianon)


Simple Plan Trianon Paris Pop Punk Marie Le Bannier Rock'n'Live 2015 Concert Live Pierre Bouvier Welcome To My Life Jet Lag Boom



Simple Plan Trianon Paris Pop Punk Marie Le Bannier Rock'n'Live 2015 Concert Live Pierre Bouvier Welcome To My Life Jet Lag Boom

C'est assurément toujours un plaisir de retrouver nos « cousins » québécois de Simple Plan ! La langue française et la bonne humeur du quintette y est certainement pour beaucoup. Le groupe pop punk était ainsi de passage au Trianon à Paris, juste après ses dates lors de festivals d'été en Europe. Un concert dans une salle intimiste, qui affichait complet et s'affirmait comme un petit avant-goût de la prochaine tournée de la formation. Car ce n'est un secret pour personne : Simple Plan projette de sortir son cinquième album studio en 2016 et de repartir sur les routes. Le groupe a ainsi confirmé, lors du show, qu'il reviendrait dans l'Hexagone l'an prochain. Alors que la sono passe « Brick by Boring Brick » de Paramore et que le public reprend le morceau en choeur, l'horloge affichait 20h30 et Simple Plan s'apprêtait alors à monter sur scène.
Simple Plan Trianon Paris Pop Punk Marie Le Bannier Rock'n'Live 2015 Concert Live Pierre Bouvier Welcome To My Life Jet Lag Boom


Simple Plan Trianon Paris Pop Punk Marie Le Bannier Rock'n'Live 2015 Concert Live Pierre Bouvier Welcome To My Life Jet Lag Boom
Avec un Pierre Bouvier toujours aussi chaleureux et bondissant, Simple Plan a lancé les hostilités avec « Jet Lag », en français. Le public a été présent du début à la fin du show pour fêter dignement ses héros d'un soir. Ce soir, la formation était venue faire la fête avec ses fans et elle n'a pas manqué de les faire danser sur « Can't Keep My Hands Off You ». Le Trianon s'est ensuite transformé en trampoline géant – la salle montée sur un plancher bondissant aidant bien – sur « Jump », marqué par la traditionnelle reprise de « I Gotta Feeling » des Black Eyed Peas. Après le tube « Welcome to My Life », les fans les plus attentifs ont pu retrouver le morceau « The Rest of Us », tiré du maxi « Get Your Heart On - The Second Coming! ». Si Simple Plan a offert une prestation solide, carrée, pleine d'enthousiasme et de bonne humeur, on pourra simplement regretter un manque de fantaisie ou de surprise dans la setlist. Tout est réglé comme du papier à musique et manque parfois d'un peu de surprises. Mais, le plaisir a été au rendez-vous une fois de plus !

Simple Plan Trianon Paris Pop Punk Marie Le Bannier Rock'n'Live 2015 Concert Live Pierre Bouvier Welcome To My Life Jet Lag Boom

Simple Plan Trianon Paris Pop Punk Marie Le Bannier Rock'n'Live 2015 Concert Live Pierre Bouvier Welcome To My Life Jet Lag BoomAprès « Your Love Is a Lie », les spectateurs ont eu l'occasion d'allumer leurs téléphones portables pour accompagner le groupe sur « Astronaut ». Un beau moment de communion entre le public et la formation ! Tout comme quand Pierre Bouvier a permis à une petite fille de monter sur scène et d'assister au show sur le côté en compagnie de quelques invités privilégiés comme les proches du groupe et les membres du staff. « Boom » a été l'unique extrait du nouvel album à être joué lors du concert, moment au cours duquel le groupe a donné rendez-vous pour la sortie du disque et une nouvelle tournée, dont un ou plusieurs passages en France, en 2016. Le titre a en tout cas été chanté par tous, preuve en est qu'il a déjà été accepté et appris. « When I'm Gone » et « Shut Up » ont suivi, puis « Crazy ». Il était assez clair que le concert avançait doucement mais sûrement vers son terme. « Loser of the Year » et « I'd Do Anything » ont été joués juste avant de voir disparaître Simple Plan en coulisses.
Simple Plan Trianon Paris Pop Punk Marie Le Bannier Rock'n'Live 2015 Concert Live Pierre Bouvier Welcome To My Life Jet Lag Boom

Simple Plan Trianon Paris Pop Punk Marie Le Bannier Rock'n'Live 2015 Concert Live Pierre Bouvier Welcome To My Life Jet Lag BoomLe groupe est alors remonté sur scène pour l'inévitable rappel. « Summer Paradise », en français, et ses accents de vacances et de soleil, ont apporté un vent de fraîcheur. C'était alors au tour de « I'm Just a Kid » de nous replonger en enfance, et plus précisément en pleine adolescence. Car oui avec Simple Plan, on revit ainsi, suivant son âge, une période lors de laquelle on a pu découvrir certains groupes qui ont ensuite façonné notre goût pour le style pop punk. Après « Lucky One », une nouvelle fois tiré du maxi « Get Your Heart On - The Second Coming! », la groupe a terminé le concert, comme à son habitude, avec « Perfect », entamé par Pierre Bouvier à la guitare, puis rejoint par le groupe au complet. Après ce bon moment passé avec nos compatriotes québecois, le rendez-vous est déjà pris pour 2016 et découvrir un nouvel album et une nouvelle tournée. See you soon Simple Plan !


Simple Plan Trianon Paris Pop Punk Marie Le Bannier Rock'n'Live 2015 Concert Live Pierre Bouvier Welcome To My Life Jet Lag Boom


Setlist

1. Jet Lag (version française)
2. Can't Keep My Hands Off You
3. Jump / I Gotta Feeling (reprise des Black Eyed Peas)
4. Welcome to My Life
5. The Rest of Us
6. Your Love Is a Lie
7. Astronaut
8. You Suck at Love
9. Boom
10. When I'm Gone
11. Shut Up
12. Crazy
13. Loser of the Year
14. I'd Do Anything

Rappel

15. Summer Paradise (version française)
16. I'm Just a Kid
17. Lucky One
18. Perfect

Simple Plan Trianon Paris Pop Punk Marie Le Bannier Rock'n'Live 2015 Concert Live Pierre Bouvier Welcome To My Life Jet Lag Boom

mercredi 16 septembre 2015

God damn, it's great to be alive ! (Frank Turner – 12/09/15 – Gibus)


Frank Turner Gibus Rock'n'Live Marie Le Bannier Concert Paris Rock 2015 Positive Songs For Negative People I Still Believe Get Better


+ -. À l'image du titre du nouvel album de Frank Turner, « Positive Songs For Negative People » et de ses deux symboles mathématiques, la vie serait-elle aussi binaire ? Joie/tristesse, amour/haine, bonheur/malheur, noir/blanc... Assurément non ! Et ce concert de Frank Turner dans une salle intimiste et en configuration solo acoustique a su nous rappeler à quel point la vie est parfois semée d'embûches. Ce qui ne tue pas, rend plus fort et avec son répertoire, l'artiste anglais a peut-être fait sienne cette célèbre maxime. Après un album marqué par une douloureuse rupture sentimentale (« Tape Deck Heart »), il a quelque part façonné un disque en réponse, plus optimiste, même s'il traite de sujets parfois douloureux comme le deuil. Mais passons désormais au compte-rendu de cette soirée qui a également mis à l'honneur trois autres artistes.

Frank Turner Gibus Rock'n'Live Marie Le Bannier Concert Paris Rock 2015 Positive Songs For Negative People I Still Believe Get Better


Tout d'abord, Joseph Merrick a lancé les festivités avec un timbre rappelant parfois le son d'Oasis. Après sept morceaux, le jeune homme, chaudement applaudi par la salle, a laissé sa place à Peter Black. Cet artiste australien, en tournée avec Forest Pooky, a présenté quelques morceaux de son répertoire. Avec une voix assez aiguë, il a marqué l'assistance par ses ballades marquées par le thème des amours déçues. Forest Pooky est ensuite arrivé sur scène avec sa guitare acoustique à la forme unique. Cet ami de Frank Turner a livré un set aussi énergique que lors de sa première partie au Divan du Monde en septembre 2013. L'horloge indiquait alors 21h15-21h20 et après les quelques réglages de guitare et la préparation de la scène, le temps était venu d'accueillir le héros de la soirée. La petite colonie de fans anglais présente dans la salle était à la fois tout aussi chaude que la température dans la salle et la ferveur des fans français.

Frank Turner Gibus Rock'n'Live Marie Le Bannier Concert Paris Rock 2015 Positive Songs For Negative People I Still Believe Get Better




Frank Turner Gibus Rock'n'Live Marie Le Bannier Concert Paris Rock 2015 Positive Songs For Negative People I Still Believe Get Better

2
1h30. Frank Turner est arrivé sur scène sous les acclamations fournies de la foule. Il a de suite essayé de parler quelques mots en français. « Bonsoir Paris, je suis Frank Turner. Nous allons jouer ce soir des chansons nouvelles, des chansons anciennes et des chansons moyennes ! », a-t-il déclaré avant d'éclater de rire et de repasser à l'anglais pour être plus à l'aise. Directement, on sent cette bonne humeur, cette sympathie et cette gentillesse qui ne semble pas forcée du tout. Pour avoir déjà eu l'occasion de l'interviewer et lui parler un peu en privé, c'est un artiste et un gars en or, qui ne semble jamais jouer un jeu sur scène ou dans le vie. Le gendre idéal, le gars qu'on rêverait d'avoir comme ami. Sans plus tarder, il a démarré son set avec le morceau « The Angel Islington », qui ouvre également son nouveau disque. Cette entrée en matière calme et mélancolique a été de suite contrebalancée par le fougueux « Get Better ». « We could get better because we're not dead yet ! » : le public a hurlé comme lui ces paroles qui sonnent comme un cri du cœur. Frank Turner a ainsi fait sienne cette maxime qui rappelle quelque part le célèbre « tant qu'il y a de la vie, il y a de l'espoir ».

Frank Turner Gibus Rock'n'Live Marie Le Bannier Concert Paris Rock 2015 Positive Songs For Negative People I Still Believe Get Better



Fort en anecdotes, le concert a été, comme d'habitude avec l'artiste, riche en émotion et intense. Frank Turner a cette capacité à incarner et exprimer des sentiments avec une interprétation exceptionnelle. Cri, rage, sourire, fou rire, toute la palette des émotions passe au révélateur de ses titres, magnifiés par le live. Après « If Ever I Stray », le morceau « I Knew Prufrock Before He Got Famous » a rappelé combien l'amitié semble une valeur fondamentale dans la vie de l'artiste. Sur « Tattoos », il a raconté une blague que lui a fait un membre de son staff, lui conseillant de se faire tatouer le visage du chanteur d'Elbow sur le bras. Rire de l'assistance devant cette petite blague. Après « Putain de bordel de merde », où il a plaisanté en disant qu'il s'agissait d'un nouveau morceau écrit tout récemment, il a joué « The Opening Acf of Spring », précisant que le morceau faisait référence à son ex, qui lui avait inspiré « Tape Deck Heart ». « Nous avons dîné ensemble récemment et tout s'est bien passé, nous ne nous sommes pas battus », a-t-il confié avec humour.

Frank Turner Gibus Rock'n'Live Marie Le Bannier Concert Paris Rock 2015 Positive Songs For Negative People I Still Believe Get Better

O
n voyage, on assiste à des histoires plus ou moins tristes et des destinées forcément marquées par la vie de l'artiste. Sur « Glorious You », il a mentionné le fait que le morceau était écrit pour sa cousine, qu'il considère comme une petite-soeur. « Elle a connu des moments difficiles et cette chanson est pour elle », a-t-il indiqué. Sur « The Way I Tend to Be », il a renouvelé son anecdote au sujet d'un koala mangeant de l'eucalyptus, une odeur rappelant celle du shampoing de son ex ! « Song for Josh », moment d'émotion, est un titre en hommage à un ami qui a mis fin à ses jours, sur lequel Frank Turner a lâché toute son émotion, en s'interrogeant sur ce geste et regrettant de ne pas avoir pu l'aider. Enfin sur « To Take You Home », nouvelle anecdote au sujet d'une ex pour laquelle il avait écrit ce titre et traversé la Manche pour venir lui jouer, recevant un « C'est fini entre nous » en guise de bonjour. 

Frank Turner Gibus Rock'n'Live Marie Le Bannier Concert Paris Rock 2015 Positive Songs For Negative People I Still Believe Get Better


Frank Turner a alors enchaîné une succession de titres plus rares comme « Rivers », « Front Crawl » et « I Am Disappeared », chose que permet plus souvent les sets acoustiques. Après « The Road », le concert a soudain encore gagné en intensité alors qu'on sentait qu'il approchait de sa fin, mais surtout de son apogée. « Mittens », demandé par une fan éméchée et trop insistante, a encore montré que Frank Turner interprétait avec ses tripes, notamment en fin de titre où il a littéralement hurlé de tous ses poumons. L'enchaînement « Recovery », « The Next Storm », « Photosynthesis » et « I Still Believe » a fini d'achever de bonheur tous les fans, qui auront chanté à plein poumons. Frank Turner avait averti en début de show : « Il y a deux règles. On est tous amis ce soir et on chante tout le long du concert si on connaît les paroles ». On aura vu des gens heureux, chanter et vibrer pendant 1h30. L'Anglais a vraiment ce pouvoir de diffuser une énergie et du bonheur en barres. Après « Somebody to Love » de Queen, il a salué le public. On sait qu'il reviendra bientôt avec les Sleeping Souls pour une prochaine date, voire une tournée en France. Vivement ! En attendant, on a tous eu un peu l'impression d'être le pote d'un mec extra et s'éclater avec lui lors d'un concert de malade ! God damn, it's great to be alive !

Frank Turner Gibus Rock'n'Live Marie Le Bannier Concert Paris Rock 2015 Positive Songs For Negative People I Still Believe Get Better



Setlist

1. The Angel Islington
2. Get Better
3. If Ever I Stray
4. I Knew Prufrock Before He Got Famous
5. Tattoos
6. Putain de bordel de merde
7. The Opening Act of Spring
8. St. Christopher Is Coming Home
9. The Ballad of Me and My Friends
10. Glorious You
11. The Way I Tend to Be
12. Song for Josh
13. To Take You Home
14. Rivers
15. Front Crawl
16. I Am Disappeared
17. The Road
18. Mittens
19. Recovery
20. The Next Storm
21. Photosynthesis
22. I Still Believe
23. Somebody to Love (reprise de Queen)

Frank Turner Gibus Rock'n'Live Marie Le Bannier Concert Paris Rock 2015 Positive Songs For Negative People I Still Believe Get Better

mercredi 9 septembre 2015

La guitare tel un cadeau divin... (Mark Knopfler – 03/06/15 – Zénith Paris)

Mark Knopfler Tracker Zénith Paris 2015 Rock'n'Live Concert Dire Straits Sultans of SwingIl existe des artistes qui marquent lorsqu'on les voit pour la première fois en live. Des légendes vivantes qui possèdent une maîtrise si grande de leur art qu'on croirait que la musique a été inventée pour eux. Mark Knopfler fait indiscutablement partie de cette caste. L'ancien chanteur de Dire Straits est considéré comme l'un des plus grands guitaristes de tous les temps et pour preuve ! Son jeu, tout en fingerpicking (sans médiator), est assurément impressionnant. D'autant plus qu'il joue comme un droitier alors qu'il est en réalité gaucher ! Sa Fender Stratocaster rouge est devenue un symbole le représentant au premier coup d’œil, à l'image du bandana qu'il arborait à l'époque de Dire Straits. Assurant une carrière solo à succès depuis 1995, l'artiste est régulièrement de passage en France lors de ses tournées. C'est à l'occasion de deux dates complètes au Zénith de Paris pour la sortie de son album « Tracker » qu'il a cette fois-ci donné rendez-vous à ses fans français.

La soirée a débuté sur les coups de 20h avec la prestation de Ruth Moody, une chanteuse australienne expatriée au Canada dont les compositions entre pop, folk et country ont séduit le public. La jeune femme, qui a collaboré avec Mark Knopfler, a joué pendant 45 minutes avant de repartir en coulisse. En configuration avec des fauteuils, le Zénith était alors prêt pour accueillir le seigneur de la soirée. Vers 21h, les musiciens ont fait leur entrée sur scène. Des pointures, en nombre, puisqu'on a compté huit musiciens (deux guitaristes, un pianiste, un bassiste, un batteur, un violoniste, un contrebassiste et un flûtiste). Tout cette troupe, rompue aux tournées, a été rejointe par Mark Knopfler. Avec une attitude cool tel un vieux sage, l'artiste est arrivé sous les applaudissements nourris pour démarrer le show avec « Broken Bones ».

Laissant une large part à ses albums solo, Mark Knopfler a démontré ce que l'essence même de la musique et du plaisir signifie. C'est bien simple, lorsqu'il part dans des solos avec sa guitare, il rentre en véritable communion avec son instrument, son groupe et le public. Passant du rock, à la country, en touchant au blues, au folk, aux sonorités celtiques ou encore au world, l'artiste a fait part de toute l'étendue de son art et de ses influences musicales. Ruth Moody est revenue sur scène pour l'accompagner à la guitare acoustique et aux choeurs sur « Kingdom of Gold » et « Skydriver ». Après « I Used to Could » avec la participation de Nigel Hitchcock au saxophone, les premières notes de « Romeo and Juliet » ont marqué une session dédiée aux tubes de Dire Straits. Joué à quatre simplement, « Sultans of Swing » a fait bondir le public dont les premiers rangs se sont levés pour venir au plus près de la scène. Que dire du mythique solo du morceau qui a été exécuté avec une maîtrise légendaire...

Mark Knopfler Tracker Zénith Paris 2015 Rock'n'Live Concert Dire Straits Sultans of Swing« Telegraph Road » et ses quinze minutes ont ensuite littéralement envoûté le public. Ne manquant pas de présenter un à un de ses musiciens, Mark Knopfler a offert un récital en compagnie de pointures de la musique rock. Le temps du rappel est alors venu avec tout d'abord « So Far Away » de Dire Straits puis « Wherever I Go » avec une nouvelle fois Ruth Moody au chant et Nigel Hitchcock au saxophone. « Going Home », titre de la bande originale de « Local Hero », est venu clore en beauté la soirée. Certains regretteront peut-être de ne pas avoir entendu le mythique « Brothers in Arms » ou encore le culte « Money for Nothing ». Mais après 2h20 de concert et musique d'une telle qualité, il serait indécent de faire la fine bouche. S'il fallait élire un jour un dieu de la guitare, Mark Knopfler aurait certainement tous les suffrages. Une récompense que refuserait certainement cet artiste d'un talent rare dont le seul plaisir est de jouer pour le sien et celui du public. Le sultan n'a fait fini de swinguer ! 



Setlist

1. Broken Bones
2. Corned Beef City
3. Privateering
4. Father and Son
5. Hill Farmer's Blues
6. Kingdom of Gold (avec Ruth Moody à la guitare acoustique et aux choeurs)
7. Skydiver (avec Ruth Moody aux choeurs)
8. I Used to Could (avec Nigel Hitchcock au saxophone)
9. Romeo and Juliet (titre de Dire Straits) (avec Nigel Hitchcock au saxophone)
10. Sultans of Swing (titre de Dire Straits)
11. Haul Away
12. Postcards from Paraguay
13. Marbletown
14. Telegraph Road (titre de Dire Straits)




Rappel

15. So Far Away (titre de Dire Straits)
16. Wherever I Go (avec Ruth Moody au chant et Nigel Hitchcock au saxophone)
17. Going Home : BO de Local Hero (Nigel Hitchcock au saxophone)

dimanche 26 juillet 2015

L'enfer sur terre ? Non, le paradis ! (AC/DC – 23/05/15 – Stade de France)


AC/DC Stade de France Rock Highway to Hell Rock or Bust Brian Johnson Angus Young Cliff Williams Stevie Young Malcolm Young Chris Slade Phil RuddOn a lu et entendu beaucoup de choses sur AC/DC. Les vétérans australiens seraient, selon certains, bien moins fringants en live que par le passé. Cette tournée mondiale, inscrite dans le cadre de la sortie de leur nouvel album « Rock or Bust » serait ainsi celle de trop, une ultime occasion de remplir les stades et le tiroir-caisse. Alors à quoi s'attendre avant de pénétrer dans l'enceinte de Saint-Denis pour venir assister, pour la première fois pour nous, à un concert des boys ? Certainement l'occasion de voir, à l'occasion de ce qui pourrait être l'un de ses derniers passages en France, un groupe mythique en live. Peu importe l'âge, AC/DC, ça ne se manque pas, ça fait partie des concerts que tout amateur de rock doit avoir vu dans sa vie. Pour cette tournée, on retrouve - aux côtés de Brian Johnson, d'Angus Young et de Cliff Williams - tout d'abord Stevie Young, venu remplacer Malcolm Young à la guitare rythmique, et Chris Slade, à la place de Phil Rudd, derrière les fûts.

Les fans de la première heure ont répondu présent pour ce rendez-vous parisien et ça fait plaisir de voir tout un stade en communion. Les générations se sont mêlées et les petites cornes de diables rouges ont clignoté de mille feux pendant tout le show. Du côté du décor scénique, en dehors d'un mur d'amplis Marshall, on a retrouvé une installation plutôt sobre reprenant le nom du groupe. À 21h pétantes, le coup d'envoi a été donné avec un petit film en images de synthèse. Démarrant dans l'espace avec une météorite fonçant sur Terre, on a pu y retrouver tous les éléments mythiques du groupe : la cloche de « Hells Bells », la locomotive de « Rock 'n' Roll Train », la pin-up Rosie ou encore un Angus Young démoniaque. Il n'en fallait pas plus pour déchaîner les 80 000 spectateurs du Stade de France. Le groupe a lancé les hostilités avec « Rock or Bust », tiré de l'album éponyme. Si, d'après les échos, le son a été quasiment insoutenable sans protections auditives au niveau des premiers rangs, nous étions de notre coté assez loin donc nous n'avons pas pu remarquer ce problème.

AC/DC Stade de France Rock Highway to Hell Rock or Bust Brian Johnson Angus Young Cliff Williams Stevie Young Malcolm Young Chris Slade Phil Rudd

Pas de doute, le groupe est bel et bien là et en place. Même si les pauses entre les titres ont parfois été un peu longues, on a retrouvé toute la hargne de Brian Johnson au micro à se faire exploser les cordes vocales. Angus Young, fidèle à lui-même, a assuré de solos mémorables et arpenté la scène avec son fameux costume d'écolier. Le reste du groupe a assuré de bout en bout. Après « Shoot to Thrill », le mythique « Back in Black » a réveillé tout le stade et fait rugir de plaisir les fans, dansant et chantant à plein poumon. On regrettera peut-être un manque de communication entre le groupe et le public, qui se sera contenté d'enchaîner les titres sans trop de mots pour les fans. La machine à tubes n'aura pas désempli pendant près de deux heures : « Thunderstruck », « Rock 'n' Roll Train », «Hells Bells » avec le retour de la cloche sur scène, « You Shook Me All Night Long » avec les paroles sur l'écran ou encore « Sin City », n'en jetez plus la coupe est pleine !

Après « T.N.T. », « Whole Lotta Rosie » est arrivé avec une Rosie version 2015 sur scène en guise de décor. Le cultissime « Let There Be Rock » aura offert un solo d'Angus Young de plus de dix minutes. Si la performance a été remarquable, il est à noter qu'il n'a plus besoin de s'adonner à un tel exercice pour prouver tout son talent. Seul sur scène, il a en en tout cas offert un spectacle de grande maîtrise à l'ensemble du public. Il était alors temps de se diriger vers le rappel. Arrivant d'une plate-forme de dessous la scène, Angus Young, tout juste remis de son solo d'anthologie, a remis le couvert pour jouer le riff du mythique « Highway to Hell » . Le groupe l'a alors rejoint pour interpréter le titre. Le show s'est conclu sur « For Those About to Rock (We Salute You) » et ses traditionnels coups de canon qu'on a certainement du entendre jusqu'à l'autre bout de Paris ! Après ce retour réussi, les boys ont quitté la scène. Il auront sans mal fait taire les éventuelles mauvaises langues sur leur capacité à assurer le show après plus de quarante ans de carrière. Toujours là et fringants, ils demeurent une légende du rock. Ils se murmurent qu'ils reviendront en France en 2016. Pour un ultime adieu ? Il n'est visiblement pas encore temps de raccrocher pour les Australiens, tant mieux pour les fans et pour le rock !

AC/DC Stade de France Rock Highway to Hell Rock or Bust Brian Johnson Angus Young Cliff Williams Stevie Young Malcolm Young Chris Slade Phil Rudd


Setlist

Intro
1. Rock or Bust
2. Shoot to Thrill
3. Hell Ain't a Bad Place to Be
4. Back in Black
5. Play Ball
6. Dirty Deeds Done Dirt Cheap
7. Thunderstruck
8. High Voltage
9. Rock 'n' Roll Train
10. Hells Bells
11. Baptism by Fire
12. You Shook Me All Night Long
13. Sin City
14. Shot Down in Flames
15. Have a Drink on Me
16. T.N.T.
17. Whole Lotta Rosie
18. Let There Be Rock (avec un solo d'Angus Young en clôture)

Rappel
19. Highway to Hell (avec un solo d'Angus Young en intro)
20. For Those About to Rock (We Salute You)

AC/DC Stade de France Rock Highway to Hell Rock or Bust Brian Johnson Angus Young Cliff Williams Stevie Young Malcolm Young Chris Slade Phil Rudd

lundi 22 juin 2015

Concours : 5 albums "No Place In Heaven" de Mika à gagner !







De retour avec un quatrième album intitulé "No Place In Heaven", Mika s'apprête à te faire danser tout l'été avec une collection de titre pop frais, mais également quelques ballades mélancoliques dont il a le secret. Bientôt en tournée en France, le chanteur britannique se prépare à présenter ses nouveaux titres sur scène. Afin de fêter l'été en beauté, voici un petit concours.

On te propose, en partenariat avec Maison Barclay, de remporter cinq albums. Pour tenter ta chance, il te suffit de liker notre page Facebook (https://www.facebook.com/rocknliveblog) et de répondre à la question suivante : "Dans quelle salle parisienne Mika se produira-t-il en octobre ?".

Envoie ta réponse et tes coordonnées (nom, prénom, mail et adresse) à : contact.rocknlive@gmail.com

Bonne chance ! Le concours est ouvert jusqu'au 6 juilllet pour les personnes résidant en France métropolitaine.


Mise à jour du 21/07/2015 :

Concours Mika No Place in Heaven résultats gagnants rocknlive


Félicitations à nos 5 gagnants :

Maréva N.,
Olivier P.,
Aurélie M.,
Samantha G.,
et Manon S.

Vous recevrez bientôt votre album ! Bonne écoute !
Merci à tous pour votre participation !

jeudi 7 mai 2015

Concours Mumford & Sons : 2 albums "Wilder Mind" à gagner !

































Laissant les banjos de côté pour des sonorités rappelant quelque peu Coldplay, les Mumford & Sons sont de retour avec un nouvel album intitulé "Wilder Mind". Un disque attendu par de nombreux fans et la critique, qui risque certainement de diviser, mais ne laissera pas indifférent ! Un album en tout cas à découvrir, porté le single "Believe", dont on peut dire sans se tromper qu'il sera un futur hymne à reprendre lors des concerts.

On te propose, en partenariat avec Maison Barclay, de remporter deux albums. Pour tenter ta chance, il te suffit de liker notre page Facebook (https://www.facebook.com/rocknliveblog) et de répondre à la question suivante : "Dans quel festival français jouera le groupe cet été?".

Envoie ta réponse et tes coordonnées (nom, prénom, mail et adresse) à : contact.rocknlive@gmail.com

Bonne chance ! Le concours est ouvert jusqu'au 21 mai pour les personnes résidant en France métropolitaine.


Mise à jour du 09/06/2015

rocknlive blog concours mumford and sons wilder mind résultats


Félicitations à nos deux gagnantes
Delphine L.
et Adeline M. !

Vous recevrez bientôt votre album !

lundi 30 mars 2015

Surpris ? Non ! Conquis ? Oui ! (All Time Low - 14/03/15 - Bataclan)

All Time Low Alex Gaskarth Jack Barakat Future Hearts Bataclan Paris Rock Pop Punk Rock'n'Live Marie Le Bannier Concert Live Report
Entre All Time Low et la France, c'est décidément une longue histoire d'amour ! Le groupe est venu se produire dans l'Hexagone au moins une fois par an sur les trois dernières années. Les fans se souviennent forcément du concert au Bataclan en 2013, qui avait été écourté au bout de quelques titres en raison de la perte de voix de son chanteur, puis de la séance de rattrapage au Cabaret Sauvage pour une soirée qui avait rempli toutes ses promesses. C'est un groupe, en tournée européenne à quelques semaines à peine de la sortie de son nouvel album « Future Hearts », que le public est venu applaudir. En préambule, les connaisseurs ont pu apprécier les prestations des groupes Real Friends et Neck Deep. Les deux formations ont pu faire l'étalage de tout leur talent lors de leurs sets respectifs. Autant dire qu'après ça, le Bataclan était chaud bouillant pour accueillir All Time Low avec tous les honneurs, qui affichait pour la première fois complet pour un show en France. Le célèbre « Niggas in Paris » de Jay-Z et Kanye West est alors sorti des enceintes pour annoncer l'arrivée de le formation, un tout petit peu avant 21h.

All Time Low Alex Gaskarth Jack Barakat Future Hearts Bataclan Paris Rock Pop Punk Rock'n'Live Marie Le Bannier Concert Live Report
All Time Low Alex Gaskarth Jack Barakat Future Hearts Bataclan Paris Rock Pop Punk Rock'n'Live Marie Le Bannier Concert Live ReportAccompagné d'un guitariste additionnel pour certaines parties de guitares et des choeurs, All Time Low a lancé son set avec « Lost in Stereo ». Comme à l'accoutumée, Jack Barakat a arpenté la scène de part et d'autre, tout au long du show, tiré la langué et fait le pitre. Les fans ont été en terrain connu avec les blagues salaces en guise de ping-pong entre Alex Gaskarth et Jack Barakat. Ce dernier a notamment indiqué qu'il avait fait tout le début du show avec sa braguette ouverte ! Les soutien-gorges ont également été lancés sur scène et accroché au pied de micro de Jack Barakat comme de coutume. Le groupe a fait référence à ses concerts au Bataclan en 2013 et au Cabaret Sauvage en 2014 et a pu voir que beaucoup étaient déjà présents ces deux soirs-là. Après « Stella » et « Heroes », la formation a joué « A Love Like War », le duo avec Vic Fuentes, présent sur la réédition de son album « Don't Panic ». S'il est vrai que tout semble réglé comme du papier à musique et peu enclin à l'imprévu, le job est toujours fait avec métier par All Time Low

All Time Low Alex Gaskarth Jack Barakat Future Hearts Bataclan Paris Rock Pop Punk Rock'n'Live Marie Le Bannier Concert Live Report







All Time Low Alex Gaskarth Jack Barakat Future Hearts Bataclan Paris Rock Pop Punk Rock'n'Live Marie Le Bannier Concert Live Report


Le moment plus calme est inévitablement arrivé avec Alex Gaskarth, seul à la guitare, sur « Remembering Sunday » et « Therapy ». Mais All Time Low avait aussi l'occasion de présenter un avant-goût de son nouvel album « Future Hearts », dont une bâche représentant le logo était accrochée en fond de scène. « Kids in the Dark » et « Something's Gotta Give » ont été joués en live. Ces deux premiers extraits du nouveau disque ont été applaudis et plutôt efficaces, sans révolutionner le genre, ni la discographie du groupe. « Time-Bomb » et la montée traditionnelle de fans sur scène a été une nouvelle fois un bon moment du show. En guise de rappel, le public a eu droit à « The Reckless and the Brave », un morceau d'« American Idiot » de Green Day et enfin l'indéboulonnable « Dear Maria, Count Me In », qui aura été le théâtre d'un dernier pogo au cœur de la fosse. C'est au son d'« Uptown Funk » de Mark Ronson et Bruno Mars que les festivités se sont achevées, alors que Jack Barakat était encore sur scène pour danser et faire la fête avec les fans. Une bien belle soirée en compagnie d'All Time Low, qui donne un peu plus envie de découvrir « Future Hearts » à sa sortie début avril. En attendant un retour sur scène en France, s'il continue de respecter son rythme, en 2016 ?

All Time Low Alex Gaskarth Jack Barakat Future Hearts Bataclan Paris Rock Pop Punk Rock'n'Live Marie Le Bannier Concert Live Report

Setlist

1. Lost in Stereo
2. Stella
3. Heroes
4. A Love Like War
5. Damned If I Do Ya (Damned If I Don't)
6. The Irony of Choking on a Lifesaver
7. Weightless
8. Remembering Sunday
9. Therapy
10. Kids in the Dark
11. Backseat Serenade
12. Time-Bomb
13. Something's Gotta Give


Rappel

14. The Reckless and the Brave
15. American Idiot (reprise de Green Day)
16. Dear Maria, Count Me In

All Time Low Alex Gaskarth Jack Barakat Future Hearts Bataclan Paris Rock Pop Punk Rock'n'Live Marie Le Bannier Concert Live Report

All Time Low Alex Gaskarth Jack Barakat Future Hearts Bataclan Paris Rock Pop Punk Rock'n'Live Marie Le Bannier Concert Live Report

20 ans et pas une ride ! (Kyo - 27/01/15 - Zénith de Paris)


Kyo Zénith Paris Benoît Poher Florian Dubos Concert Live Pop Rock Rock'n'Live Marie Le Bannier Report Le chemin Dernière danse L'équilibre Le GraalCertains pensaient peut-être qu'on ne reverrait plus Kyo sur scène après une dizaine d'années d'absence. Ils se sont trompés et lourdement. Le groupe, qui a signé son retour en 2014 avec un nouvel album intitulé « L'équilibre », est reparti sur les routes à la rencontre de ses fans. La question était de savoir si le public de la « Kyo-mania » répondrait présent. Oui et mille fois oui. À en juger la moyenne d'âge du Zénith en cette fin de mois de janvier, il est clair que la nostalgie était de mise. Les fans de la première heure sont là. Mais, on a également pu observer un public plus jeune, qui a certainement découvert Kyo que récemment. Toujours est-il que la machine à souvenirs a été grande ouverte, dès le début du show, avec une rétrospective en vidéo des années du groupe, depuis ses débuts jusqu'aujourd'hui, via des vidéos projetées au sein du Y en fond de scène.




Kyo Zénith Paris Benoît Poher Florian Dubos Concert Live Pop Rock Rock'n'Live Marie Le Bannier Report Le chemin Dernière danse L'équilibre Le Graal

Kyo Zénith Paris Benoît Poher Florian Dubos Concert Live Pop Rock Rock'n'Live Marie Le Bannier Report Le chemin Dernière danse L'équilibre Le Graal
Debout sur une enceinte, les doigts brandis vers le ciel, le chanteur Benoît Poher a lancé « Trois lettres », repris par l'ensemble du Zénith. Le public s'est littéralement transformé en chorale géante pendant les deux heures de show, rendant au centuple tout l'amour qu'il a pu porter au groupe. Le chanteur aura répété à plusieurs reprises qu'il avait du mal à croire que l'histoire a démarré il y a 20 ans et a semblé très ému en indiquant que les familles des membres du groupe étaient présentes dans la salle ce soir-là. On a pu assister à une très grande communion entre le public et la formation. Après « Respire », « Contact » et « Je saigne encore », « Enfants du solstice » a marqué l'incursion au sein du nouvel album. Les nouveaux titres se sont bien intégrés à une setlist, qui a ressemblé à un immense best-of de la carrière de Kyo. On a l'impression d'avoir laissé le groupe là où il nous avait quitté, pas une ride ou si peu !


Kyo Zénith Paris Benoît Poher Florian Dubos Concert Live Pop Rock Rock'n'Live Marie Le Bannier Report Le chemin Dernière danse L'équilibre Le Graal

Kyo Zénith Paris Benoît Poher Florian Dubos Concert Live Pop Rock Rock'n'Live Marie Le Bannier Report Le chemin Dernière danse L'équilibre Le Graal


Après le sentimental « Sarah », le guitariste et chanteur, Florian Dubos, a entonné « Comment te dire ». Le temps pour Benoît Poher de souffler un peu et reprendre son souffle, après avoir arpenté la scène depuis le début du show et assuré vocalement. Retour du chanteur pour le classique « Je cours », puis une nouvelle incursion dans le Kyo d'aujourd'hui avec « XY » et « Le Graal ». Après « Sad Day » et « Poupées russes », Florian Dubos est revenu au chant pour interpréter « La route » et « Révolutions ». C'est à ce moment que le groupe a lancé son tube « Le chemin » avant de quitter une première fois la scène. Premier rappel avec « Récidiviste », « L'équilibre », « Nuits blanches » et « Dernière danse ». Puis Kyo est reparti et revenu pour un second rappel. Après le rock « White Trash », « Tout envoyer en l'air » a clôturé la soirée. 20 ans de carrière et une énergie intacte, Kyo a réussi en beauté son retour ! La jeunesse n'a jamais semblé si éternelle pour le quatuor... 
Kyo Zénith Paris Benoît Poher Florian Dubos Concert Live Pop Rock Rock'n'Live Marie Le Bannier Report Le chemin Dernière danse L'équilibre Le Graal



Setlist

1. Trois lettres
2. Respire
3. Contact
4. Je saigne encore
5. Enfants du solstice
6. Sarah
7. Comment te dire (Florian Dubos)
8. Je cours
9. XY
10. Le Graal
11. Qui je suis
12. Chaque seconde
13. Sad Day
14. Poupées russes
15. La Route (Florian Dubos)
16. Révolutions
17. Le chemin

Kyo Zénith Paris Benoît Poher Florian Dubos Concert Live Pop Rock Rock'n'Live Marie Le Bannier Report Le chemin Dernière danse L'équilibre Le Graal

Rappel 1

18. Récidiviste
19. L’équilibre
20. Nuits blanches
21. Dernière Danse

Rappel 2

22. White Trash
23. Tout envoyer en l’air

Kyo Zénith Paris Benoît Poher Florian Dubos Concert Live Pop Rock Rock'n'Live Marie Le Bannier Report Le chemin Dernière danse L'équilibre Le Graal